Depuis plusieurs mois maintenant, le syndicat CGT des Transports urbains rémois demande officiellement à la direction des informations sur la situation réelle de son entreprise Transdev dont l’ancien directeur avait annoncé un déficit à venir de 6 M€ pour 2011. En l’absence d’informations légales, pas satisfaits de s’entendre dire que les explications sont dans les mains des actionnaires du groupement Mars, les élus CGT au comité d’entreprise ont décidé d’intenter une action en justice en référé, aujourd’hui mercredi 7 décembre au Palais de justice de Reims.
Las de ne pas être plus soutenus que cela par les élus de Reims Métropole – « à notre grande surprise, ses représentants nous ont demandé si nous avions des informations à leur communiquer pour expliquer la perte annoncée de 6 M€ […] Une situation surréaliste… » – les syndicalistes ont décidé d’enfoncer le clou.
Une assemblée générale des syndiqués est prévue dimanche et un mouvement de grève paraît fort probable le mardi 13 décembre puisque tous les personnels sont conviés à 8 heures à une assemblée générale. Le réseau de tram et de bus risque donc d’être perturbé.