Tous les CR et les usagers des transports en commun ont remarqué qu’il y avait beaucoup d’accidents au tram. La direction a équipé la rame 1301 de deux flashes, type véhicules de secours couplés au gong dans chacune des cabines. Un cahier permettra de recueillir les remarques des CR.
La CGT a alerté tous les élus du CHSCT pour trouver des solutions. Aucun élu ne s’est manifesté. Certes les flasheurs peuvent être une solution, mais elle n’est certainement pas la seule.
Il faut aller voir:
– les infrastructures,
– la visibilité du tram,
– les angles morts dans la cabine,
– la position des CR dans la cabine en fonction de leur taille pour atteindre la pédale de veille et leur visibilité vers l’extérieur
– l’nfluence de la VACMA et son accaparement cognitif
– les temps de parcours
– les horaires décalés
– le temps maxi de conduite
– l’endormissement des CR
Le CHSCT a les compétences pour s’interroger sur ces sujets et il peut se faire aider par des experts comme il l’a fait pour l’ergonomie.
La décision du tribunal de Nice condamnent un CR pour avoir fait un FU, est symptomatique. Les CR doivent être protégés par des actions de prévention pertinentes afin d’éviter d’être devant les tribunaux.
Utilisons encore les instances représentatives du personnel tant qu’elles existent, pour protéger les CR, c’est le combat de la CGT TBM.
La CGT-TBM lors des DP d’avril 2018 a donné des éléments à la direction de KBM pour le rajout de feu à l’entrée de giratoires accidentogènes. La direction pour le moment attend le retour d’expérience d’autres villes ayant installé ce système (Le MANS).
La CGT-TBM restera toujours force de propositions.

Aucun texte alternatif disponible.