De nombreuses générations d’ouvriers ont travaillé dans ces locaux. Aujourd’hui ils disparaissent, une page se tourne. Ce lieu nous rappelle également les rassemblements de grévistes, les prises de paroles, et les palettes brulées sur le bitume.