Dans la note RH du 4/09/2015 concernant la dématérialisation du Chèque Déjeuner il est écrit :

« Les droits seront reportés sur le millésime suivant sans aucune démarche de la part du salarié » ((voir note Keolis ci dessous, dernière phrase)

Pour la deuxième année consécutive les RH nous adresse une note nous informant que si nous ne faisons pas des démarches sur le site Chèque Déjeuner le service RH ne pourra pas valider le report de ce qui reste sur notre compte.

En plus en faisant cette manipulation notre argent peut disparaitre jusqu’à un mois et demi.

Cet argent est le résultat d’une journée de travail sous certaines conditions vécue par un salarié de chez Keolis TBM qui dégage une somme de 7euros pris en charge à 60% par l’employeur (4 ,2 euros) et 40% par l’ouvrier (2,8euros) prélevés sur son salaire.

-Est-ce normal d’être obligé de faire une démarche pour conserver cet argent gagné avec notre travail alors que c’est en contradiction avec la note du 4/09?

-Est-ce normal pour qu’un organisme comme Chèque Déjeuner fasse disparaitre notre argent pendant une durée possible d’un mois et demi ? Sur quels textes s’appuie CD pour agir ainsi?

-Si un salarié n’est pas en capacité ou oublie de faire les démarches nécessaires, que devient cet argent? Sur quels textes s’appuie CD? Quelle est la somme passant à la trappe? Quelle est la position de l’entreprise?

La CGT demandera à CD et dans les instances pour comprendre cette situation peu conforme à la gestion d’une carte avec code et compte « bancaire » et vous tiendra informés