Nous avons retiré les noms:

Bonjour Monsieur le Directeur

Pour faire suite à mon message vocal sur le portable de Monsieur le DRH, je vous informe que j’ai été interpellé par le CR ………

Le conducteur m’a fait part de son mécontentement.

De retour de ses congés, il a eu la mauvaise surprise de retrouver son placard ouvert sans ses affaires de travail avec la disparition de son cadenas. 

 1 Parka, 1 veste, 1 chemise,1 pantalon,1 paire de chaussures de ville noires pointure 44.

 Suite à cela, j’ai conseillé au CR d’aller voir Monsieur le responsable du dépôt CEL, afin de recueillir des informations sur le sujet.

Monsieur le responsable du dépôt CEL, lui a répondu qu’il ferait une enquête.

Le CR ne voyant aucun retour d’information a porté plainte au commissariat de Police.

 L’officier de Police a enregistré sa déclaration et a précisé que cette plainte ne serait pas prises avec légèreté, car ces vêtements sont identifiés  TBM et ils pourraient être utilisés par des individus malhonnêtes pour pénétrer dans des enceintes TBM.

 Ce matin j’ai téléphoné à Monsieur le responsable du dépôt CEL, pour lui demander si il avait des éléments de retour d’information au sujet de la disparition des vêtements du CR.

Monsieur le responsable du dépôt, m’explique que Monsieur………………. assisté d’un témoin a fait sauter le cadenas. Ensuite il a placé dans une poche plastique, les vêtements du conducteur et que tout ceci se trouve dans la salle de l’ancien PC Bus du CEL

Permettez moi Monsieur le Directeur de vous exprimer mon ressenti.

L’entreprise comme il se doit, fournit à ses salariés un vestiaire avec un  placard pour les employés qui le désirent.  Ce CR en l’occurrence se déplace en moto et cela lui est bien utile.

Comment peut on concevoir de se donner le droit de casser le cadenas et de s’emparer  des affaires d’autrui sans demander la permission au salarié (facile de contacter le salarié une étiquette collée sur le placard avec son nom et matricule voir photos ci-jointes)   

 Je vous demande Monsieur le Directeur de prendre des mesures de sanction disciplinaire et de faire le nécessaire pour restituer les affaires de travail du CR (après un passage au Pressing) ou de faire en sorte que le service d’habillement lui fournisse les vêtements manquant et cela vertu du respect de Monsieur le CR ……… salarié de KEOLIS BORDEAUX METROPOLE.

Peut-être après cela, Monsieur ……….. retirera sa plainte?

Je vous remercie de votre compréhension.

Recevez Monsieur le Directeur mes salutations respectueuses

 Monsieur Pierre.Faick élu CHSCT CGT