C’est une expérience d’aller à Paris pour participer à une manif, une foule immense qui est là pour refuser la loi travail mais dans la bonne humeur. Ça chante, ça joue de la caisse claire chez les dockers (ils sont impressionnants tous ensembles) il y a la fanfare et même un concert de deux tronçonneuses (sans chaîne) de l’ONF. Le service d’ordre de la CGT est des plus dissuasif. Malheureusement il y a aussi des casseurs, nous ne les avons pas vu, ils étaient devant et je n’ai pas eu envie d’aller respirer les lacrymogènes pour une photo ou me prendre une douche par le canon à eau. J’ai photographié les vitres cassées de Necker et les tagues sur Cochin. La présence policière était très importante, impossible de quitter le cortège par une rue partant de l’itinéraire de la manif, même un camion de pompier sirène hurlante se frayant un chemin dans la foule n’a pu sortir du boulevard.
La journée a été longue, nous sommes partis à 7h30 de la gare St Jean et retour à 22H pour les Girondins qui ont pris 4 TGV pour marcher dans la capitale.

IMG_2263IMG_2273IMG_2272IMG_2286IMG_2280IMG_2283IMG_2301IMG_2333IMG_2331IMG_2335IMG_2289IMG_2290IMG_2293IMG_2271IMG_2277IMG_2320IMG_2321IMG_2339IMG_2340IMG_2345IMG_2344IMG_2343