SUD OUEST

Publié le 12/08/2015 à 03h43 , modifié le 12/08/2015 à 08h41 par Olivier saint-faustin

Après les changements intervenus en début d’année sur trois carrefours, les automobilistes vont devoir s’habituer à de nouvelles modifications de la circulation.

Bordeaux : le plan de circulation sera revu et corrigé à la rentrée

Depuis le mois de juin, l’entrée place Pey-Berland est revenue au statu quo ante

Le carrefour entre les cours d’Albert et du Maréchal-Juin va être modifié à la rentrée.
© Thierry DavidBordeaux : le plan de circulation sera revu et corrigé à la rentrée

Bordeaux : le plan de circulation sera revu et corrigé à la rentrée

 

En janvier dernier, lors de l’annonce de la modification du plan de circulation sur quatre carrefours majeurs du centre de Bordeaux, les élus avaient prévenu : des ajustements seraient réalisés si nécessaires.

C’est chose faite sur deux d’entre eux. Place Pey-Berland et au niveau du croisement entre les cours d’Albret et du Maréchal-Juin, le plan initial a été modifié.
On ne tourne plus à gauche

Liés à la réorganisation des transports en commun (mise en place des terminus partiels sur les lignes de tram, création d’un nouveau terminus pour les bus sur la place de la République, modification des itinéraires de certaines lignes…), ces changements vont entrer dans une nouvelle phase dans les prochains jours.

Dès demain jeudi, comme cela avait été annoncé en janvier, il ne sera plus possible de tourner à gauche depuis le cours du Maréchal-Juin vers le cours d’Albret en direction de la place Gambetta.

Ce qui n’était pas prévu, en revanche, c’est que les automobilistes ont de nouveau la possibilité, comme cela était le cas il y a quelques années, de tourner à gauche depuis le cours d’Albret vers le cours du Maréchal-Juin quand ils arrivent de la place de la République. Un retour en arrière qui sera effectif le lundi 31 août. « Avec les modifications à venir, on va avoir beaucoup moins de bus, explique Christophe Duprat, le vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports. On va regarder comment tout ça va fonctionner. »

« Le feu de trafic du cours d’Albret, qui était éloigné du carrefour lui-même, a été avancé au niveau du carrefour pour éviter les voitures qui passent à l’orange et se trouvent en plein milieu des voies du tram, ajoute Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux. Cela devrait permettre une circulation plus normale. »
Pey-Berland : retour en arrière

Place Pey-Berland, l’interdiction de longer la voie du tram A, depuis la rue Élisée-Reclus jusqu’à l’entrée du cours Alsace-Lorraine, a été levée, en toute discrétion, en juin dernier.

Les blocs de bétons mis en travers de la voie en janvier ont disparu du jour au lendemain… « Les premiers retours d’expériences n’étaient pas concluants car cela n’impactait pas plus que ça le trafic des trams, reconnaît Christophe Duprat. Surtout, les reports de circulation sur les voies adjacentes étaient plutôt négatifs. Et puis, on a eu une forte baisse de la fréquentation du parking Pey-Berland, de l’ordre de moins 10 %. Honnêtement, c’était devenu très compliqué d’arriver jusqu’au parking… »

« On a rouvert cette rue à la circulation mais il faut bien savoir que la régulation des feux de trafic liés au tram, au croisement avec la rue Duffour-Dubergier, allonge considérablement la file de circulation, ajoute Jean-Louis David. Cela peut être dissuasif pour les automobilistes. À terme, les gens comprendront que cet itinéraire-là n’est pas le plus favorable pour aller vers les quais. »