Article Sud Ouest
Publié le 18/04/2015 à 04h54 , modifié le par Stella Dubourg
Le Tram’bus jugé sur pièce
Le Tram’bus de Nîmes.
© arch. dr
Le Tram’bus jugé sur pièce

ne délégation d’élus de Bordeaux Métropole, conduite par Alain Juppé, s’est rendue à Nîmes la semaine dernière afin de savoir si le Tram’bus, lancé en 2012 par la municipalité, pourrait compléter le maillage du réseau de transport en commun de l’agglomération bordelaise. « Le niveau de service est équivalent à celui du tramway en terme de performance, de confort et de régularité. Quant au site propre, il est bien respecté », a expliqué Alain Juppé à son retour. De plus, sa vitesse commerciale est un peu supérieure à celle du tramway de Bordeaux. « On voit aussi qu’il faut que le BHNS soit clairement identifié, de manière à ce qu’il ne se confonde pas avec les autres dans la circulation », a-t-il poursuivi. Il est par ailleurs nécessaire de réaliser un certain nombre d’aménagements. Quelques bémols toutefois, selon lui, à l’issue de cette visite. « La capacité d’un bus à haut niveau de service est bien inférieure à celle d’un tramway ». Par ailleurs, le BHNS à Nîmes fonctionne sur une ligne courte hors zone dense et roule au gazole, ce qui n’est pas du goût d’Alain Juppé qui préférerait un bus électrique.

 

Dans un contexte de finances contraintes, l’autre élément de poids qui penche en faveur du BHNS, c’est le coût très attractif de cette solution alternative. « 12 millions d’euros au kilomètre, c’est-à-dire moitié moins qu’un tram ». En effet, inutile d’installer des rails, ni de dispositif d’alimentation par le sol ou de lignes aériennes pour le système électrique.

Voilà de quoi inspirer Alain Juppé pour diversifier les modes de transport sur l’agglomération alors même que Bordeaux a été classée parmi les villes les plus embouteillées de France. Mais surtout, de quoi l’encourager dans sa volonté de mettre en place un BHNS entre Bordeaux et Saint-Médard-en-Jalles via Caudéran. « Je veux qu’il soit lancé le plus rapidement possible. Nous verrons ensuite s’il convient ou pas ».

Stella Dubourg