Exclusif. Keolis condamné en appel sur le temps de travail de ses salariés

La tribune de Lyon

Antoine Comte | 05/03/2015

 
Bus-Tcl-tf.jpg

©Olivier Chassignole

C’est une information qui est totalement passée inaperçue. Il y a quelques semaines, la cour d’appel de Lyon a déclaré “illicite l’aménagement unilatéral du temps de travail réalisé par la société Keolis”, l’exploitant du réseau de transports en commun TCL. Autrement dit, le tribunal a condamné en appel Keolis pour la nouvelle organisation du temps de travail de ses salariés qu’elle a mise en place en 2008. “Keolis considérait, par exemple, que le temps d’arrêt des chauffeurs supérieur ou égal à sept minutes à leur terminus était un temps de pose, alors que non”, confie un syndicaliste de la CGT, qui assure que certains chauffeurs conduisent parfois “jusqu’à dix heures” sans temps de pause. De son côté Keolis, qui s’est pourvue en cassation, indique qu’elle a pris acte de l’appel et que “des échanges sont en cours avec les syndicats”.