Xavier Sanchez et Pascal Ressot se sont rendus à une journée organisée par la Fédération des Transports CGT ayant pour thème:
“Homme mort et conditions de travail des conducteurs de tramway”
Les sujets suivant ont été abordés:
-La VACMA.
-Les TMS et approche multifactorielle.
-La conduite du tram et les problèmes de sommeil.
-Qu’est ce qu’une défaillance?
-De l’alerte à la prise en compte des TMS, une décennie de lutte à la T2C (Clermont Ferrand).
Etaient présents à cette réunion de nombreux réseaux, des chercheurs, des ergonomes, l’INRS, des représentants du STRMTG, d’ALSTOM, de CAF (constructeur de tram Espagnol), un membre de la Direction Générale du Travail, le rédacteur en chef de la revue Santé et Travail et le secrétaire de la fédération des transports CGT.
La réunion a été très intéressante, mais il faut passer maintenant à une autre étape. Après celle des constats et autres expertises démontrant l’inutilité et la dangerosité de la VACMA sur la santé et la sécurité, il faut mettre en demeure les directions d’entreprises, les autorités organisatrices et les constructeurs devant leurs responsabilités. Il en est de même avec la médecine du travail qui ne prend pas suffisamment position en faveur des salariés.
Mais lorsque les pathologies se présentent, le salarié à son rôle à tenir en allant devant les tribunaux accompagné par la CGT.
Les salariés ont également leur propre rôle à jouer pour faire avancer les choses. Il est de leurs droits et de leurs responsabilités de déclarer leurs pathologies dans un premier temps et de faire valoir leurs droits devant les tribunaux, la CGT s’engageant à les accompagner.