Les trois associations qui avaient saisi le tribunal administratif en 2012 ont révélé ce matin des éléments nouveaux : la concertation aurait été “un leurre” et le projet coûtera 100 M€ de plus que prévu

  • Tramway de Bordeaux : la ligne D à nouveau attaquée
    Le futur tracé de la ligne D, jusqu’au parking de Cantinolle © Photo

    Infographie SO
  • Tramway de Bordeaux : la ligne D à nouveau attaquée
    La ligne D devrait relier Quinconces à Eysines © Photo

    Archives Fabien Cottereau
  • Tramway de Bordeaux : la ligne D à nouveau attaquée
    Le futur tracé de la ligne D, jusqu’au parking de Cantinolle © Photo

    Infographie SO
  • Tramway de Bordeaux : la ligne D à nouveau attaquée
    La ligne D devrait relier Quinconces à Eysines © Photo

    Archives Fabien Cottereau
Aquitaine Alternatives, Trans’Cub et le Comité de quartier de Caudéran, qui avaient déposé des recours devant le tribunal administratif de Bordeaux, en 2012, toujours en cours d’instruction, ont révélé ce matin des éléments nouveaux à l’encontre de la future ligne D du tramway, qui doit relier les Quinconces à Eysines (début des travaux mi-2014).

Une concertation pipée ? Les associations ont montré un document signé par la CUB (maître d’oeuvre du projet), un ordre de service envoyé à l’entreprise Egis Rail dès avril 2009 pour le lancement d’études techniques sur la réalisation d’un tram par la rue Fondaudège. Or, à cette date, la concertation avec la population n’était pas terminée (elle ne le sera qu’en novembre 2009) et elle devait permettre de choisir d’une part entre un tram ou un autre mode de transport, et d’autre part entre la rue Fondaudège et trois autres itinéraires. Selon les associations, la décision était donc prise avant, “les dés étaient pipés”

Un coût qui explose ? En 2010, le coût de la ligne prévu par la CUB s’établissait à 200 millions d’euros. Selon un rapport du dernier comité de projet de novembre 2013, présenté ce matin par les associations, le coût du chantier serait désormais de 300 millions d’euros.

Une circulation impossible ? Enfin, autre grief soulevé par les associations, la mise en service de la ligne D entraînera le passage d’une rame toutes les deux minutes sur le tronçon commun avec la C à laquelle elle se raccorde, entre les Quinconces et les quais. Une rame toutes les deux minutes : “comme les tram ont la priorité aux feux, il sera impossible de circuler en voiture”.

Ces éléments nouveaux ont été apportés la semaine dernière au tribunal administratif, en complément du recours.