Sudouest.fr avec AFP

Des fuites laissent penser que le futur rapport sur la réforme des retraites va demander de nouveaux efforts aux Français, actifs comme retraités. Voici le détail de ces propositions

La réforme des retraites s’annonce explosive pour le portefeuille des Français. Du moins si l’on en juge par les propositions contenues dans le rapport Moreau. Un rapport, qui selon les premières fuites, devrait suggérer au gouvernement de faire contribuer tous les Français. En clair, aussi bien les actifs, que les retraités et les fonctionnaires. Une vision qui pourrait se traduire notamment par l’augmentation de la durée de cotisation, une fiscalisation des bonus pour enfants, ou la sous-indexation des pensions.

Yannick Moreau, chargée par le gouvernement de rédiger ce rapport, a reçu lundi les organisations syndicales individuellement pour leur présenter oralement ses pistes, a révélé le site internet du Figaro.Toutes ne seront peut-être pas retenues mais il est fort probable que gouvernement s’appuiera sur ce rapport pour tenter de combler le déficit des régimes des retraites prévu à 20 milliards d’euros en 2020.

•Hausse des cotisations

Selon une source syndicale, Mme Moreau a évoqué une hausse des cotisations patronales et syndicales de 0,1 à 0,2 point sur trois ans. Ces cotisations, qui financent les retraites, sont en partie prélevées sur la fiche de paye des salariés (40%) et en partie réglées par les entreprises (60%).
•Allongement de la durée de cotisation

La durée de cotisation nécessaire pour avoir une retraite à taux plein, pourrait être allongée jusqu’à “43 voire 44 ans en accélérant le calendrier de la réforme Fillon”, qui a déjà porté cette durée à 41,5 ans, a ajouté cette source.
•Désindexer les retraites complémentaires

Pour faire contribuer les 15 millions de retraités, “Mme Moreau se calquerait sur ce qui a été fait pour les complémentaires”, a-t-elle précisé. Pendant trois ans, les retraites complémentaires seront moins revalorisées que l’inflation, ce qui conduira à une baisse du pouvoir d’achat des retraités concernés.
•CSG et suppression de l’abattement fiscal

L’une des pistes suggère une baisse des salaires “portés au compte”, notamment en temps de crise: concrètement, le montant des salaires entrant dans le calcul de la retraite serait réduit.

L’alignement du taux de Contribution sociale généralisée des retraités (6,6%) sur celui des actifs (7,5%), souvent évoqué, fait également partie des préconisations, comme la suppression de l’abattement fiscal de 10% dont bénéficient les retraités, selon plusieurs responsables syndicaux.
•Les fonctionnaires seraient touchés

Plus périlleux, le texte pourrait suggérer de modifier le calcul de pension des fonctionnaires. “Ce sera dans le débat”, a-t-on assuré dans l’entourage du président François Hollande, sans présager de ce qui sera retenu à l’issue de la concertation que le gouvernement entend mener.
Actuellement, les six derniers mois de salaires sont pris en compte, contre les 25 meilleures années pour les salariés du privé.
Le rapport pourrait proposer un calcul sur les dix meilleures années, en incluant éventuellement les primes.
Certains syndicats de fonctionnaires ont vivement réagi. La CGT y a vu un “casus belli irrémédiable”, prévoyant une baisse des pensions de l’ordre de 20 à 25% pour les agents.
•Fiscalisation des bonus 3 enfants

La présidente de la Commission a aussi évoqué une éventuelle fiscalisation des bonus pour trois enfants, qui majorent les pensions.
•Un geste pour les métiers pénibles?

En contrepartie, des gestes seraient fait en direction des métiers pénibles, exposés à des substances cancérigènes ou nécessitant un travail de nuit, pour un montant de “700 millions d’euros”, selon une source syndicale.
Un “compte temps” pourrait aussi être mis en place pour les métiers pénibles, permettant au salarié d’effectuer des formations ou de travailler à temps partiel en fin de carrière.

Une concertation avec les partenaires sociaux doit commencer lors de la conférence sociale des 20 et 21 juin, juste après la remise du rapport Moreau.