Toujours aussi fortiche Jean Marie Messier! L’ex-moi même-maitre-du-monde va toucher la modique somme de 2,5 millions d’euros, pour organiser, en tant que banquier d’affaires (son nouveaux métier) la vente de Transdev, la branche transport de Véolia Environnement. Lequel s’appelait il y peu, Vivendi Environnement……….

Or on se souvient des exploits de Messier lorsqu’il pédégeait Vivendi, auquel il avait fait perdre des fortunes avant d’en être viré à grand fracas……..
Les syndicats maisons sont un rien énervés:
“Il a creusé la dette de Vivendi, a été viré, puis il a monté une banque d’affaires, et il gagne de l’argent en essayant de vendre des actifs de l’entreprise pour la désendetter!”

Lesquels des syndicats ont oublié, que Sarkozy ayant modifié le capitalisme depuis belle lurette, tout ce que fait  Messier relève désormais de l’éthique la plus indiscutable…